Une rose en hommage…

C'est avec une rose que la Fondation Monet a rendu hommage, jeudi dernier, à Gérald Van der Kemp, l'ancien Conservateur en chef du château de Versailles (1953-1980) qui, à la fin des années 1970, ressuscita le domaine givernois…

Si la fleur aux gracieuses pétales s’épanouit, au pied de la Fondation Monet, dans le square Gérald et Florence Van der Kemp, c’est sur le perron de la maison du maître impressionniste que la délicate a été officiellement intronisée. Directeur de la Fondation Monet, Mr Hugues R. Gall a ouvert, avec Mr Laurent Petitgirard, secrétaire perpétuel de l’Académie des beaux-arts, le bal des discours : « Ici ont été baptisés beaucoup d’enfants de Claude Monet, s’est-il amusé avant de rappeler «le souvenir d’un homme extraordinaire… »

C’est avec une vive émotion que Jacques Ranchon, co-créateur de la rose avec Dominique Croix (pépinières et Roseraies Paul Croix à Bourg-Argental), a saisi, à son tour, le micro. «Nous sommes très sensibles au grand honneur que nous fait la Fondation Monet, a-t-il déclaré. Ensemble, nous avons mené un travail de passion à la recherche de la perfection ! »

Petite-fille de Gérald Van der Kemp, Alix de la Rochefoucauld, l’une des marraines de la délicieuse fleur, a rappelé avec justesse que «VDK avait suivi les enseignements de l’école d’horticulture de Versailles. Il aimait tant les roses et faire des bouquets, a-t-elle ajouté. Jamais il n’aurait pu imaginer qu’une rose lui soit un jour dédiée. Il aurait été comblé !»

Présidente du Château de Versailles, Catherine Pégard, seconde marraine de la rose, a quant à elle conté le fantastique parcours de « VDK » et sa folle passion des jardins. Une ronde d’hommages que le jardinier en chef du domaine du Trianon et du Grand parc du château de Versailles, Alain Baraton, a clôturé avec délice en précisant que la rose Van der Kemp y serait bientôt plantée au pied d’un chêne. Un cadre majestueux pour le plus majestueux des hommages…