Des abeilles à Giverny

«Douces et productives», elles butinent, dans nos allées givernoises, de fleurs en fleurs. Zoom sur des visiteuses pas comme les autres...

Saviez-vous que quatre ruches, appartenant à l’apiculteur vernonnais Raphaël Lopez, sont installées à Giverny ? Nichées, comme le stipule la réglementation en vigueur, à quelques mètres des jardins et derrière un épais mur, elles sont invisibles de l’oeil des touristes. Choyées, ces reines de la biodiversité s’épanouissent dans un cadre idéal. «Les abeilles sont responsables de 35 % de la production alimentaire consommée, aime à rappeler l’apiculteur. D’où l’intérêt de les préserver afin qu’elles continuent à polliniser les fleurs»… Effectuant d’incessants allers retours entre le Clos Normand, le jardin d’eau et leur repaire, les abeilles travaillent dur. Récolté deux fois par an, leur délicieux nectar est conditionné dans des pots vendus dans la boutique de la Fondation Monet. Une initiative que n’aurait sans doute pas renié le maître des lieux. L’intéressé possédait en effet une estampe d’Hokusai, «Chrysanthèmes et abeille», qui orne aujourd’hui les murs de son cabinet de toilette !