Août au jardin…

Alors que la saison 2019 bat son plein à Giverny, et si nous prenions des nouvelles du jardin ?

Tandis que le mois d’août s’étire paisiblement, capucines, dahlias, oeillets, roses trémières et autres zinnias illuminent les allées de la Fondation Monet. Reste que cet été ne fut pas un été comme les autres. La canicule a, en effet, frappé la Normandie et le petit village de Giverny. Une pointe à 42 degrés y a même été constatée le 25 juillet. Des températures jamais enregistrées par les stations de mesure de Météo France ! Comment les jardins ont-ils supporté cet affolement du thermomètre ? «Les plantes ont souffert, et plus particulièrement les petites annuelles, explique Rémi Lecoutre, chef jardinier adjoint de la Fondation Monet. La canicule a marqué un coup d’arrêt sur la croissance de certaines d’entre elles. Mais c’est en train de repartir». Bonne surprise, par contre, du côté des pélargoniums rouges qui n’ont jamais perdu de leur superbe ! Et que dire des lys ou des glaïeuls qui resplendissent au milieu du fier ricin…

Outre l’entretien classique du Clos Normand et du bassin aux nymphéas, nos jardiniers, toujours à pied d’oeuvre, préparent d’ores et déjà la saison 2020 : «La plantation de nos bisannuelles, qui agrémenteront les jardins au printemps prochain, est bien avancée sur nos terrains de culture». La nature, éternel recommencement !