Déjeuner au soleil…

C’est la pièce la plus spectaculaire de la maison. Elle surprend les visiteurs tout autant qu'elle époustoufla les artistes, écrivains, marchands et autres hommes politiques qui eurent l'honneur de partager la table de Claude Monet. Immersion dans la salle à manger !

Claude Monet avait voulu cet espace familial entièrement jaune. Son choix s’était porté sur un jaune de chrome soutenu pour les moulures, et un plus clair pour les murs. Des couleurs identiques recouvraient le mobilier, comme ce buffet cauchois qui abritait quelques éléments de vaisselle. Une salle à manger dorée par le soleil, qui flirtait avec l’une des couleurs fétiches du peintre. Le jaune illuminait, en effet, sa palette tout autant que les massifs de son jardin ! Christoph Becker, dans « Monets Garten » (Ed. Hatje Cantz) estime d’ailleurs que le « jaune très clair, presque pâle, rappelle celui des fleurs d’iris » tandis que « le deuxième, vigoureux, est de la couleur des tournesols ». Des murs citronnés tapissés d’estampes japonaises que Claude Monet collectionnait jusqu’à plus soif…

Sur la table, une faïence de tous les jours alternait avec un service en porcelaine plus chic et réservé aux hôtes de marque : ce marli jaune réhaussé d’un filet bleu brillait par sa finesse et sobriété ! Dans les assiettes se succédaient des bécasses, canards rôtis et autres salades généreusement poivrées. Car Claude Monet aimait la bonne chère !

Deux portes-fenêtres, ornées de rideaux blancs en broderie anglaise, permettaient de sortir sur la petite terrasse à la balustrade verte. Un petit coin de soleil avec vue sur le paradis…