Au nom de la rose…

C'est avec une rose que la Fondation Monet a choisi de rendre hommage à Gérald Van der Kemp, l'ancien Conservateur en chef du château de Versailles (1953-1980) qui, à la fin des années 1970, ressuscita le domaine givernois à la fin des années 1970. Explications...

Saison 2018. Suite au départ de son successeur James Priest, Gilbert Vahé, chef jardinier historique de la restauration du domaine, a repris du service dans les jardins de la Fondation Monet. En quête de rosiers «Diane de Poitiers», il contacte Dominique Croix et Jacques Ranchon des Pépinières et Roseraies Paul Croix à Bourg-Argental (42), spécialistes de cette variété florale. S’il déniche son Graal, le jardinier découvre, dans les dédales de ce paradis floral, une nouvelle variété de rose, créée entre 2008 et 2018. «Une fleur double, rose carné, charnue et odorante», qui tape immédiatement dans l’oeil de Gilbert Vahé et que la pépinière se propose d’offrir à la Fondation Monet. Pourquoi ne pas, dès lors, la baptiser du nom de celui qui présida, entre 1976 et 1980, à la renaissance du sanctuaire givernois ? Et qui, toujours habillé d’une fleur à la boutonnière, se révéla féru d’horticulture et amoureux des jardins ? Séduit par cette fragrance inédite tout autant que par cette piquante opportunité, Hugues Gall, directeur de la Fondation Monet, s’emploie à organiser l’accueil de cette fleur chargée de symboles…

Cent cinquante pieds du délicat rosier sont commandés à la pépinière Bourguisane. Et c’est dans le square Gérald et Florence Van der Kemp, situé au pied de la Fondation Monet, que la fleur aux gracieuses pétales s’épanouit actuellement. «Cette fleur, si romantique et généreuse, s’intègre parfaitement au domaine givernois, se réjouit Madame Croix. C’est un petit tableau en soi. Ils vont se mettre en valeur mutuellement. Et j’aime à penser que Claude Monet aurait pu en tomber amoureux !» Présentée au concours de Bagatelle, la délicieuse, attendue sur le marché en automne, sera officiellement baptisée «rose Gérald Auffret Van der Kemp» le jeudi 19 septembre prochain, en présence de deux marraines de choix : la Comtesse Alix de la Rochefoucauld, petite-fille de Gérald Van der Kemp et Madame Catherine Pégard, Présidente du Château de Versailles. Ou comment, alors que la Fondation Monet célèbre son quarantième lever de rideau, tirer son chapeau à celui à qui le Giverny d’aujourd’hui doit tout…


Jacques Ranchon et Dominique Croix