le jardin en automne

L’automne, quiétude et séduction

Septembre:
La grande allée du Clos Normand est particulièrement majestueuse à cette époque de l’année, envahie de capucines de différentes variétés, dont les fameuses capucines de Lobb, qui donnent l’impression d’une rivière s’écoulant de haut en bas, et pour laquelle Claude Monetavait trouvé l’inspiration lors de son séjour italien à Bordighera. Les dahlias jet pourpres y créent un très fort et énigmatique contraste avec les capucines. Le Clos Normand offre alors une impression visuelle de pleine abondance.

Au bassin japonais. La lumière s’adoucit, tandis que les reflets dans l’eau s’assombrissent pour donner des nuances plus prononcées. Prélude à l’automne, les nymphéas entament leur déclin.

Octobre:
La raréfaction lente des fleurs du Clos Normand se fait au profit des teintes exacerbées de l’automne.
On assiste alors à une ultime explosion des dahlias, rudbeckias, cupheas et des euryops, la marguerite des savanes. Les sauges sont à présent pourpres et bleues et les asters roses, violets et blancs.

Au bassin, les saules pleureurs arborent une teinte jaune orangée et le liquidambar est quant à lui d’un rouge flamboyant reconnaissable entre mille.

Les Jardins se préparent à entrer dans un lent sommeil…