le jardin au printemps

Le printemps : jardins informels et exubérants

Mars:
Fin mars, à l’arrivée du Printemps, les premiers boutons de couleurs sont composés de ceux des jacinthes, des narcisses botaniques, des pensées et des violas, aux variétés et coloris multiples. C’est aussi à cette période que la Fondation Claude Monet ouvre au public.

Autres premières fleurs du printemps, les pâquerettes apparaissent peu à peu dans les allées, bordées d’aubriètes roses et pourpres et d’arabettes roses et blanches.

Avril:
Le Clos Normand rentre alors dans son plein épanouissement. Les floraisons les plus notables sont celles des grands hybrides, narcisses et jonquilles, et des tulipes. Elles sont rejointes par d’autres bulbes de printemps, comme des fritillaria de toutes les couleurs. Au fil du mois, les giroflées (cheiranthus cheiri) commencent à apparaitre.

C’est également à cette époque que deux des arbres emblématiques du jardin de Monet, le pommier et le cerisier, commencent à refleurir.
Sur les 38 « tombes » ou « boites de peinture », véritables palettes de couleurs qui suivent un dégradé chromatique de la couleur blanche à la couleur pourpre, les clématites montana prennent de la hauteur.

Au bassin japonais, les premières fleurs de printemps s’éveillent en douceur…

Mai:
Au Clos Normand, le mois de mai est la période optimale pour les tulipes habillées de myosotis, une association romantique relevée par la monnaie du pape (lunaria annua) et la julienne des dames (hesperis matronalis)

A l’explosion des tulipes succèderont la multitude des bulbes exotiques, dans des tons bleu-violet et crème, comme le lis des steppes, la jacinthe du Cap ou les camassias.

A la fin du mois de mai, des fleurs figurant parmi les sujets de peinture les plus prisés par Claude Monet apparaissent : multitude de coquelicots (papaver rhoeas) et de pavots, (papaver somniferum) et bien sur, les fameuses allées d’iris, accompagnés de pivoines, qui bordent la moitié du clos.

Au bassin japonais, le cadre est serein et naturel, les arbres comme les érables japonais et le hêtre pourpre centenaire commencent à arborer leur feuillage de printemps tandis qu’éclosent les rhododendrons et les azalées japonaises.
Le tronc enlacé au pont japonais de la très odorante glycine commence à exhaler son parfum…