Quoi de neuf en 2022 ?

Après la traditionnelle trêve hivernale, la maison et les jardins de Claude Monet à Giverny rouvriront leurs portes le 1er avril prochain. Un cycle immuable qui n'empêche pas le renouveau !

Peintre précurseur, Claude Monet ne cessa, sur ses toiles tout autant que sur ses terres, de cultiver l’innovation. S’inspirant de l’audace du maître des lieux, nos jardiniers saupoudrent, chaque année, quelques touches de nouveautés dans le sanctuaire givernois… 

De nouvelles variétés de tulipes vont, ainsi, éclore dans les jardins du peintre impressionniste. La tulipe Françoise, qui produit d’onctueuses fleurs ivoire subtilement flammées de jaune tendre, va cotoyer la Colour Fusion, aux pétales striés de violet et surlignés de blanc et jaune. Une opposition osée qui va enflammer les massifs ! La Burgundy lace -dentelle rouge vif-, la Crown of dynasty -rose et blanc- ou encore la Finola -rose tendre et blanc- figurent aussi parmi les nouveautés. De nouvelles pensées vont également rejoindre les rangs. Quant au jardin d’eau, il va accueillir de somptueuses pivoines arbustives spécialement importées du Japon par l’entreprise André Eve. Citons aussi ces scilles du Pérou plantés pour la première fois dans les massifs bordant la maison du maître impressionniste… 

Côté ouest, tout le long de l’allée centrale, le massif couleur saumon a été retravaillé en profondeur. Après une phase de défrichage, les vivaces et rosiers ont été déplantés provisoirement. La « mauvaise» terre argileuse a été retirée sur un fer de bêche, soit sur environ 30-35 centimètres. Une «bonne» terre est venue la remplacer. Un travail de longue haleine puisque ce massif court tout le long de la grande allée et mesure plus d’1m50 de large !

Vous souvenez-vous de la tempête Aurore qui traversa la France à la fin du mois d’octobre 2021 ? Sous son passage s’était effondrée l’une des arches historiques de l’allée principale soutenant nos précieux rosiers. Cette pièce maîtresse va être reconstruite à l’identique par une entreprise locale spécialisée dans la menuiserie métallique.

Cette quarante-troisième saison sera, enfin, marquée par une actualité littéraire dédiée au culte que Claude Monet vouait à l’art nippon. Sorti en 2003, l’ouvrage de Geneviève Aitken et Marianne Delafond, «La Collection d’estampes japonaises de Claude Monet» (Bibliothèque des Arts), va en effet être réédité ! Outre répertorier ce fantastique trésor recelant des oeuvres de Kitagawa Utamaro, Katsushika Hokusai et Utagawa Hiroshige, ce catalogue raisonné mettait en avant les corrélations entre l’impressionnisme et l’art japonais. Conjoitement rééditée par les Editions Gourcuff Gradenigo et les Editions Claude Monet-Giverny, cette bible va être enrichie par des estampes de Claude Monet jusqu’ici non répertoriées et qui réapparurent notamment lors d’une vente Christie’s le 26 novembre 2017. Sortie prévue lors du deuxième trimestre 2022 !