On ferme !

La Fondation Monet fermera, ce soir, ses portes pour sa traditionnelle trêve hivernale. Chapeau bas à nos jardiniers qui, durant sept mois, ont composé un fantastique tableau impressionniste !

Ils s’appellent Rémi, Jean-Marie, Claire-Hélène, Mamadou, Nicolas, Emmanuel, Yves, Jean-Luc et Christian. Dirigés par Gilbert Vahé, notre chef jardinier, ils s’échinent, chaque année, à restituer le jardin tel que Claude Monet l’avait imaginé et peint. Vous faites partie des quelques 625.000 visiteurs qui, cette saison, sont venus admirer le domaine ? Vous les avez forcément aperçus, les mains dans la terre ou perchés sur un escabeau, occupés à entretenir les massifs du Clos Normand et le jardin d’eau.

Qui dit jardiniers aguerris, dit bal horticole minutieusement orchestré. Reste que, dans cet eden où règne Dame Nature, les imprévus sont légion ! «Dès le mois d’avril, nous avons connu, cette année, des amplitudes thermiques exceptionnelles, explique Gilbert Vahé. Un ensoleillement d’été l’après-midi qui brûlait littéralement les feuilles tendres et plusieurs gelées nocturnes et matinales fortes et tardives ! Il y a eu une accélération des floraisons à cause de cette météo inédite».

Rien qui ne puisse, néanmoins, déstabiliser nos jardiniers qui, depuis le 24 mars, ont offert aux visiteurs une succession ininterrompue de floraisons spectaculaires. Souvenez-vous des jacinthes, narcisses, tulipes et myosotis, glycines et iris qui ont illuminé notre printemps. Des agapanthes, clématites d’été, fuchsias, géraniums, nymphéas, lavandes ou mufliers, stars des mois estivaux. Mais aussi des cosmos, dahlias, asters ou capucines qui ont égayé, de leurs couleurs et effluves, cette incroyable fin de saison…

Si le rideau tombe ce soir, n’imaginez pas que l’école est finie pour nos jardiniers !! Ils vont, dès demain, retrousser leurs manches pour vous préparer le plus fantastique des jardins. Rendez-vous le vendredi 23 mars 2018 !