Magie de septembre…

Si l’été s’étire langoureusement, l’automne pointera bientôt le bout de son nez. Un entre-deux au cours duquel la Fondation Monet resplendit ! Revue de détails…

C’est dans l’allée centrale que le plus joli des spectacles est à son apogée. Longue de cinquante-trois mètres, elle s’est, au fil de la saison estivale, gorgée d’un tapis de capucines rampantes et enchanteresses. Entre ces plantes orangées serpente une rivière de graviers qui ondule avec poésie vers le grand portail…

A quelques mètres de là, ne ratez pas les sublimes cosmos, à l’effet décoratif garanti ! Avec leur feuillage léger et finement découpé, ces fleurs aux longues et fines tiges et aux pétales diaphanes et légèrement plissés charment les visiteurs qui déambulent dans les allées. Ouvrez l’oeil et vous apercevrez, sur les pelouses du Clos Normand mais aussi à proximité du jardin d’eau, les timides crocus d’automne et colchiques. Sans oublier les asters, dahlias, fuchsias, mufliers, oeillets, phlox, rudbeckias et autres zinnias !

Entre abondance, séduction et quiétude, les terres de Monet se révèlent, en septembre, aussi particulières qu’incontournables. Courrez les admirer !