Elles rampent, les capucines !

Le spectacle sera à son apogée en septembre. Aussi, ne tardez pas à venir admirer le tapis de capucines de la grande allée !

Vous êtes, chaque été, des milliers à l’immortaliser. Longue de cinquante-trois mètres, l’allée centrale se gorge, au fil de la saison estivale, d’un tapis de capucines rampantes et enchanteresses. Entre ces plantes orangées serpente une rivière de graviers qui ondule avec poésie vers le grand portail. L’image a fait le tour du monde !

Semées en avril, les capucines s’étirent au gré du printemps et gagnent du terrain au fil de l’été. Reste qu’il faut orchestrer ce bal et dompter ces capucines aux velléités d’indépendance ! Eprises de liberté, elles aimeraient s’élancer, courir telles des sauvageonnes et coloniser les alentours… alors que c’est au centre de l’allée et nulle part ailleurs qu’elles doivent se diriger ! Emmenée par Gilbert Vahé, l’équipe de jardiniers surveille donc, de près, cette expansion. Et guide régulièrement les tiges récalcitrantes vers le milieu du chemin ! Objectif : offrir aux visiteurs le spectacle que Claude Monet, -qui tomba amoureux des capucines lors d’un voyage à Bordighera-, contempla de son vivant…

Site Giverny Autrefois by Jean-Michel Peers