Claude Monet : son déclic pour la photographie…

Equipés d’appareils dernier cri ou d’un simple smartphone, vous êtes des milliers à venir immortaliser la propriété du peintre. Mais saviez-vous que Claude Monet, lui aussi, était un passionné de photographie ?

Comment Claude Monet attrapa-t-il le virus du «clic» ? Au contact de ses proches, piqués, eux aussi, par cet art novateur ? Nul doute que le photographe Felix Nadar, qui lui tira le portrait en 1899 et qui qualifiait d’«éternelle stupéfaction» l’exploit de «fixer toute image sur des plaques argentées», lui communiqua sa passion. Tout comme son fils cadet Michel, passionné par le progrès technologique. Et n’oublions pas Sacha Guitry, qui disposait d’une chambre noire dans son manoir normand situé à Yainville, près de Jumièges. Un Sacha Guitry qui photographia d’ailleurs son complice Claude Monet sous les arceaux de la grande allée en 1915 !

Au milieu des années 1890, le génie impressionniste fait installer une chambre noire dans le bâtiment abritant son deuxième atelier. Et il jette son dévolu sur quatre appareils photo ! Pourquoi la photographie, dont beaucoup niait, à l’époque, la valeur artistique, trouva-t-elle grâce aux yeux du peintre ? S’était-il ému des évidentes analogies entre appareil photo et pinceau ? La photographie permettait, en effet, d’immortaliser une scène afin de l’étudier ultérieurement mais aussi de saisir sur le vif ces instants de vie si prisés des impressionnistes ! Quant au principe même de l’autochrome, fondé sur la juxtaposition d’une multitude de points colorés, il faisait véritablement écho aux techniques de ce courant pictural. Il n’est, d’ailleurs, qu’à feuilleter des exemplaires de «La Lumière», premier journal consacré à la photographie, pour comprendre les sources d’influence et les valeurs esthétiques communes à la peinture et la photographie.

Et saviez-vous que Claude Monet inventa, sans y songer, le selfie ? Vers 1905, il saisit, en effet, son ombre dans le reflet du bassin de Giverny. Un «cliché sur le motif», clin d’oeil au mélange des arts et des genres !