Chat alors !

Un nouveau pensionnaire a pris ses aises dans la maison en crépi rose. Et c’est un familier des lieux….

Vous connaissiez le petit chat en porcelaine sur son coussin rose, pelotonné sur une desserte de la salle à manger. Réhaussé d’un petit noeud, le bibelot avait, jadis, été offert au maître des lieux par des convives japonais…

Mais figurez-vous qu’un autre matou a fait, le 23 mars dernier, son entrée dans la maison du peintre impressionniste ! Daté, lui aussi, de l’ère Meiji (1867-1912), l’objet fit, en son temps, partie de la collection givernoise de Claude Monet. Mis aux enchères, à Hong Kong, lors de la très médiatique vente Christie’s -«Dear Monsieur Monet»- , il a été remporté, le 26 novembre 2017, par Hideyuki Wada. Et le généreux Nippon a choisi d’en faire don à la Fondation ! Retour, donc, au bercail pour cette délicate sculpture japonaise, qui a pris ses aises sur la desserte jaune de la salle à manger… en lieu et place de son congénère ! Désormais lové dans la chambre de Blanche Hoschedé-Monet, au pied de la cheminée, le petit chat au coussin rose n’en a gardé aucune rancune…