A l’école du temps de Monet…


Famille Monet Hoschedé © Musee Marmottan Monet, Paris, France / Bridgeman Images.
De gauche à droite : Michel (assis), Alice Hoschedé, Claude Monet, Jean-Pierre, Blanche, Jean, Jacques (debout), Marthe (au premier plan), Germaine et Suzanne (1886)

Une première semaine d’école s’achève aujourd’hui ! Mais où donc étaient scolarisés, en 1883, les enfants Monet et Hoschedé fraîchement installés à Giverny ?

Remontons le temps…. Nous sommes en 1883. Claude Monet et Alice Hoschedé posent bagages, avec leurs rejetons respectifs, dans l’antre givernois. Alors que le peintre, «enchanté», «se familiarise avec un pays nouveau», Alice organise la scolarité des enfants.

Les aînés des garçons, Jean Monet et Jacques Hoschedé, âgés de 16 et 14 ans, sont inscrits à la pension Dubois de Vernon. Outre le français avec Mr Dubois -licencié ès lettres et officier d’Académie-, les enfants étudient les sciences, l’anglais, le latin et l’allemand. Selon Michel de Decker («Claude Monet, Une vie», Editions Perrin), le professeur de dessin, Julien Devos, lauréat de l’Ecole des beaux-arts, «ne comprend rien à l’impressionnisme» !

Les filles d’Alice, Marthe (19 ans), Blanche (18 ans), Suzanne (15 ans) et Germaine (10 ans), ont été placées, à Vernon, au pensionnat des Soeurs de la Providence. Quant aux petits derniers, Jean-Pierre Hoschedé et Michel Monet, respectivement âgés de 6 et 5 ans, ils sont en classe à l’école publique de Giverny. L’instituteur, Auguste Cellier, sera appelé à donner des leçons particulières aux uns et aux autres. Car, pour le maître impressionniste et sa future épouse, l’éducation, c’est sacré !