3 juin 1980 : La Fondation Monet ouvre ses portes au public !

La maison du maître impressionniste, avant et après la restauration

C’était il y a tout juste 37 ans. Après trois intenses années de restauration orchestrées par Gérald Van Der Kemp, la propriété givernoise de Claude Monet se révélait, pour la première fois, au public. Flash-back….

L’événement médiatique était de taille. Dès le mercredi 28 mai 1980, des officiels s’étaient pressés à Giverny pour inaugurer le site. Parmi eux, Anne-Aymone Giscard d’Estaing, alors Première Dame de France ou Yves Mourousi, qui présentait son «13 heures» de TF1 en direct de la maison. De nombreux médias relayaient l’événement, dont le journal télévisé «Soir 3». Enthousiastes, les invités et journalistes étaient au rendez-vous. Mais quid des visiteurs ? A l’aube du 3 juin, l’équipe de la Fondation ignorait si le public répondrait présent. Quelle ne fut pas sa stupéfaction de découvrir, en ouvrant les portes, une longue file d’attente dans la rue Claude Monet !

Gilbert Vahé, le chef jardinier qui présida à la renaissance des jardins, se souvient : «Pour Gérald Van Der Kemp, c’était une réussite. Il était ému et heureux. Mais après l’euphorie, il a fallu trouver des solutions !» Les jardins n’ont pas, en effet, été aménagés pour accueillir un tel flux de visiteurs : «Les allées n’étaient pas assez larges. Rien n’était bétonné et ça faisait floc floc sous les semelles du public !» Outre parfaire la déambulation des visiteurs, l’équipe s’emploie, au plus vite, à protéger les massifs : «Il existait, du temps de Monet, des bordures en brique du côté de l’allée centrale. Nous les avons reproduites à l’identique, partout où il fallait protéger les plantations».

La Fondation Monet s’attendait à accueillir, tout au plus, 7 000 visiteurs la première année. Ils seront, au final, 83 000 à visiter la Fondation en 1980 !